Bertrand HUGON (1ère circonscription)

Bonjour,

Cette affaire du vélodrome est assez triste pour les habitants. Comment ne pas se sentir en colère, lorsque la commune de Montigny le Bretonneux refuse obstinément de construire un préau dans l’école maternelle du Village pour protéger les enfants contre la pluie ou le soleil, alors que la communauté urbaine engage des ressources pour une infrastructure inutile à la population – un vélodrome -.

Le partenariat public privé est d’ailleurs assez douteux. Selon la loi, il doit répondre à une situation d’urgence. Franchement, je puis comprendre que certains soient passionnés par la course cycliste en salle, mais peut-on parler d’urgence ? Le vélo est déjà à l’honneur chez nous, il y a beaucoup de pistes cyclables, le Paris-Brest-Paris part de Guyancourt, un stade est au nom de Jean Maréchal, que demander de plus ?

Franchement je n’attends plus rien de cette démocratie représentative où les élus reviennent si bronzés de leurs vacances qu’on les croirait membres de la communauté urbaine de Tombouctou. En fait ils s’occupent assez peu des habitants de Saint-Quentin en Yvelines.

Ce serait donc aux habitants de Saint-Quentin en Yvelines de s’occuper de leurs affaires, de s’occuper d’eux-même. Mais comment ?

En ce qui concerne le vélodrome je suis le collectif vélodrame depuis plusieurs mois déjà et je ne puis que vous féliciter et vous encourager pour vos actions présentes et futures. Je note tout particulièrement la participation du CREP – Comité pour la Réappropriation de l’Espace Public – qui donne une dimension citoyenne à la lutte contre ce projet inutile.

En fait dans une société normale les simples citoyens peuvent arrêter les projets inutiles aux populations par des référendums locaux. En France nous sommes encore loin d’une société normale mais nous devons nous battre pour nous en rapprocher. Aussi, à partir du 5 septembre seront organisées des manifestations dans de nombreuses villes pour exiger l’institutionnalisation des véritables référendums d’initiative citoyenne, approuvée par 80% de français.

En attendant de vous y retrouver je vous souhaite une bonne lutte.

Bertrand Hugon

Laisser un commentaire