Patrick Michelin – Conseiller Municipal à Montigny le Bretonneux

Chers concitoyen-ne-s, chers assignés

 

C’est avec une grande stupeur et une grande révolte que j’ai appris les méthodes de Velopolis à votre égard,

 

Je les réprouve dans le principe et sur le fond.
En effet, il est légitime de s’interroger et de s’opposer à ce projet couteux en cette période de difficultés financières, où le gouvernement nous demande de nous serrer la ceinture.
Ce projet, à l’époque où il a été voté, correspondait à la contribution de la ville nouvelle et de la région « Ile de France », à la candidature de Paris aux jeux olympiques.
Comme nous le savons tous, cette candidature a échoué et ce projet aurait du être abandonné ou à minima réduit dans son ampleur et dans ses coûts.
De plus le financement de ce projet montre que pendant plusieurs dizaines d’années, les collectivités territoriales et locales devront contribuer financièrement, si l’équilibre financier n’est pas atteint, ce sur quoi on peut légitimement s’interroger.
Vous avez de ce fait engagé une action,qui n’a pas encore suspendu le projet.
Il n’est donc pas normal que l’on veuille vous imputer des charges financières qui ne sont pas de votre fait.
Il est indécent de la part de ces sociétés fantoches, paravent de grands groupes de réclamer ainsi des sommes indues.
Je me déclare donc solidaire de votre combat, et vous apporte par la présente mon soutien dans cette lutte du « Pot de fer contre le pot de terre »,
pour que la démocratie continue à pouvoir s’exprimer dans notre pays

Patrick MICHELIN
Conseiller municipal de Montigny-Le-Bretonneux

 

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. »

 

Laisser un commentaire