Les élus Front de Gauche et Alternatif au conseil régional

Le groupe Front de Gauche & Alternatif s’oppose au financement par la région du Vélodrome de Saint Quentin (Yvelines)

Le  21 octobre 2011

Le groupe Front de Gauche & Alternatif est plus que sceptique quant à la pertinence du projet de vélodrome de Saint Quentin en Yvelines. Ce dernier qui s’inscrivait dans le contexte de la candidature – rejetée – de Paris aux jeux olympiques de 2012, paraît aujourd’hui démesuré et va à l’encontre d’un principe d’aménagement du territoire raisonné.

Ce projet de Vélodrome avec restaurant panoramique, piste de BMX couverte, salle polyvalente, 500 places de parking ou encore 2000 m2 de bureaux, n’est pas un projet d’équipement sportif, c’est une opération financière, inadaptée aux besoins des habitants, peu à même de répondre aux attentes d’une pratique sportive populaire, sans parler de la destruction de l’environnement.

En effet le montage financier choisi de Partenariat Public-Privé revient à faire payer par la collectivité et donc en définitive les contribuables le coût d’un équipement tout en offrant à l’entreprise le soin de récupérer les profits. Ce n’est rien d’autre qu’un moyen de faire gagner encore plus d’argent au secteur privé en profitant de l’argent public. La réalisation de ce Vélodrome permet ainsi, en échange du « portage » du projet à l’entreprise d’exiger des loyers sur 20 à 30 ans, loyers exorbitants qui n’ont rien à voir avec le coût du projet. Où est l’économie pour les collectivités quand celles-ci en plus amènent plus de 50 millions de subventions ? Une fois de plus, on collectivise les pertes et on privatise les profits.

De plus, il n’est pas acceptable que la Région finance un groupe qui – face à la démarche citoyenne et collective de citoyens qui s’opposent à ce projet – a décidé de menacer 9 citoyens en les « assignant en Justice ». Les méthodes d’intimidation utilisées par l’entreprise VEOPOLIS (groupe Bouygues) relèvent d’un autre temps. C’est le droit des citoyens à contester des projets qui est ici bafoué.

Enfin notre groupe ne peut accepter comme argument le fait que la Région ne pourrait revenir sur ses engagements. C’est nier le droit pour chaque citoyen comme à chaque élu de s’interroger sur l’usage de l’argent public. Notre assemblée doit d’autant plus le faire que se multiplient les projets de « multiplex sportifs » montés en PPP. Il faut sortir de l’attitude du fatalisme et du renoncement dans laquelle s’enferment ceux qui voudraient que « tout continue comme avant ». Il y a urgence.

Pour toutes ces raisons, le groupe Front de Gauche & Alternatif, lors de la commission permanente du 20 octobre 2011, a voté contre les 5,5 millions d’euros prévus pour la construction du Vélodrome de Saint Quentin en Yvelines.

Pascale LeNéouannic,
Jean-François Pellissier,
Audrey Galland,
François Delapierre,
Eric Cocquerel

http://www.frontdegauche-alters.fr/2011/10/le-groupe-front-de-gauche-alternatif-s%e2%80%99oppose-au-financement-par-la-region-du-velodrome-de-saint-quentin-yvelines/

Laisser un commentaire