QUIZZ pour parisiens et habitants de Saint-Quentin-en-Yvelines

Dans son questionnaire du 31 décembre 2011, le journal LE PARISIEN demandait à ses lecteurs ( question 14)

« Pourquoi 9 habitants de Saint-Quentin-en-Yvelines pourraient être condamnés à payer 3,7 M€ de dommages et intérêts ?

a. Ils ont organisé une vaste escroquerie à la carte bancaire.

b. Ils sont poursuivis pour recours abusifs par le promoteur du futur vélodrome.

c. Ils ont détourné l’argent des Restos du cœur.

Réponse : b. Le promoteur, « Vélopolis », veut faire payer à ces opposants au projet le retard pris par les travaux à cause des différents recours intentés. » (Cf http://www.leparisien.fr/espace-premium/yvelines-78/qu-avez-vous-retenu-de-cette-annee-31-12-2011-1789934.php)

La question qui aurait pu être posée et qui se pose toujours :

Pour quelles raisons « Velopolis » (*) pourrait être condamnée par le TGI de Versailles ?

a . Vélopolis a versé une commission à plusieurs décideurs pour obtenir le marché

b. Vélopolis est reconnue coupable d’actes d’intimidation envers des citoyens qui ont légitimement déposé un recours

c . Vélopolis a organisé une vaste escroquerie : 100 millions pour une piste cyclable de 250 métres !

Réponse : b.

(*) Vélopolis n’est est une filiale de Bouygues; Vélopolis est une société dédiée au projet Vélopolis, société créée par le groupement formé de Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Ouvrages Publics, Sodéarif, filiale de développement immobilier de Bouygues Ile-de-France, Exprimm (ETDE), filiale du groupe Bouygues Construction et Meridiam Infrastructure.